Le tisserand

Écoute en direct
Sauvegarde sur disque dur
Au besoin, consultez le

Dictionnaire universel francophone en ligne

Le tisserand s'installe sur un tabouret bas, devant son métier à tisser : c'est un simple bâti de bois qui supporte un peigne, un jeu de deux lisses auxquelles sont reliées deux pédales. La chaîne, très longue, est devant le tisserand, tendue sur plusieurs mètres.

La bande tissée est de faible largeur (environ 20 cm) que le tisserand enroule devant lui au fur et à mesure de la production ou le stocke dans une sorte de corbeille.

Le tisserand travaille soit pour le marché, soit à la demande de sa clientèle. Dans le deuxième cas, il s'installe à proximité de la maison de sa cliente qui lui fournit le fil, le gîte et le couvert.

Le tissu produit est uni ou rayé (toucouleur, wolof) quadrillé, avec des dessins (tissu mandjack qui nécessite la présence d'un aide qui soulève les fils de chaîne).

Pour faire un pagne, il faut six bandes de 1.6 m à 2 m environ ; elles sont vendues par rouleaux de six au marché ; il faut les assembler entre elles ; c'est le travail des tailleurs ou des femmes elles-mêmes.