LA PHYTOTHÉRAPIE

Écoute en direct
Sauvegarde sur disque dur
Au besoin, consultez le

Dictionnaire universel francophone en ligne

On a découvert récemment que le millepertuis, encore appelée l'herbe de Saint Jean, partageait des propriétés médicales avec le célèbre anti-dépresseur appelé Prozac. Cette plante prise sous forme de tisane favorise la production de la mélatonine, une hormone produite par le corps provoquant le sommeil. Cette plante, que l'on trouve dans tout bon magasin de produits naturels, est d'ailleurs employée en Allemagne depuis des siècles pour combattre la dépression ou l'insomnie.

C'est un exemple qui montre combien la médecine par les plantes -- et la médecine alternative en général-- connaît un regain d'intérêt depuis les dernières années. Pourtant ce phénomène n'est pas nouveau. Ainsi, en Occident, les herboristes ont eu pignon sur rue jusqu'au début du XX siècle. De même, la médecine orientale -- et notamment la médecine chinoise-- se base aussi sur les plantes et leurs propriétés. Enfin, en Amérique du nord, la phytothérapie --car tel est le nom que l'on donne à cette science -- se fait de plus en plus populaire: on commence à la trouver dans les supermarchés sous forme de comprimés! Tout a commencé, semble-t-il, avec le premier texte jamais écrit sur la médecine par les plantes : celui-ci remonte aux Sumériens et date de 3000 ans avant Jésus-Christ.

Aujourd'hui, les progrès de la science permettent de mettre au point de nouvelles méthodes scientifiques afin de mieux connaître les plantes et de découvrir ainsi de nouvelles propriétés. En effet, le succès de la phytothérapie repose sur le choix de ces plantes et leur sélection doit être très sévère. Des phyto-chimistes reconnaissent les espèces les plus intéressantes et déterminent la date de cueillette idéale. Chaque plante répond à certains problèmes de santé comme les douleurs articulaires, la fatigue, etc. Cette médecine alternative a officiellement été reconnue en France en 1986 par le ministère de la santé.

Il semble que ce renouveau soit symbolique de notre époque. On recherche de plus en plus une vie plus saine qui souvent s'accompagne d'un retour à la nature et aux valeurs essentielles. La phytothérapie semble être devenue la réponse idéale aux "maladies du siècle" qui caractérisent notre société, comme le stress, la perte du sommeil ou la prise de poids. On aurait tort, cependant, d'opposer les médicaments dits "classiques" à ceux employés en phytothérapie. Il existe un avenir pour les deux médecines. En effet, la médecine telle que nous la connaissons depuis un siècle a permis d'obtenir dans de nombreux domaines des résultats remarquables. Il s'agit de choisir le meilleur des deux mondes, en toute connaissance de cause.