La pêche

Écoute en direct
Sauvegarde sur disque dur
Au besoin, consultez le

Dictionnaire universel francophone en ligne

Le Sénégal, avec ses eaux poissonneuses, dispose de ressources en protéines importantes pour les populations. Les poissons, d'espèces très variées, sont consommés en grande quantité et sous plusieurs formes : frais, séchés, fumés. On pratique une pêche artisanale traditionnelle et une pêche plus industrielle pour les poissons réservés à l'exportation ou à l'industrie.

Les pêcheurs, dans la pêche artisanale, utilisent des filets qu'ils fabriquent eux-mêmes. Le matin, ils partent en pirogue les disposer loin du bord puis le soir, vont les chercher pour les amener jusqu'à la plage d'où ils sont tirés (c'est la technique du filet dormant). Quelquefois le filet est si rempli que tous les hommes et les garçons, au crépuscule, se retrouvent pour tirer le filet sur la plage. Tout le monde repart alors avec du poisson pour le repas du soir. Mais la technique des filets encerclants mise en place grâce aux pirogues à moteur (deux pirogues placent le filet puis par des manoeuvres, encerclent un banc de poissons et le piège dans le filet) remplacent peu à peu les filets dormants moins rentables..

Les pêcheurs peuvent également partir en haute mer avec des pirogues motorisées, plus imposantes (15 personnes). Ils suivent les migrations des poissons.