LANGUE OU LANGAGE?

Écoute en direct
Sauvegarde sur disque dur
Au besoin, consultez le

Dictionnaire universel francophone en ligne

Vous êtes bébé et vous avez faim. Que faites-vous? Alors, vous pleurez, bien sûr. Toujours bébé, vous vous ennuyez à mort. Que faire? Eh bien, vous pleurez à nouveau. Alors voilà la question que nous allons nous poser: ce cri de faim ou d'ennui, est-ce une langue, ou un langage? Quelle est la différence?

D'abord, regardons de plus près les cris du bébé. En quoi consistent-ils? Le premier cri que les parents vont reconnaître est sans doute le cri généré par la faim. La faim est une forme de douleur et le bébé réagit en conséquence. D'autres cris s'ajoutent bientôt à ce petit vocabulaire: j'ai chaud, ma couche me gêne, je veux qu'on s'occupe de moi, j'ai mal, et ainsi de suite. Les parents apprennent rapidement à distinguer ces cris. Alors, ces cris constituent un langage, un système fermé qui rapporte à un nombre limité d'idées. Ainsi nous parlons du « langage de Voltaire », non pas pour dire qu'il écrit en français mais pour s'exprimer sur les mots qu'il utilise.

Voila pour le sens primitif de ces sons. Qu'est-ce que l'on peut en faire maintenant? Pourrait-on les combiner? Serait-il possible de communiquer une autre idée en étendant la variété des énoncés? C'est difficile à imaginer, n'est-ce pas? Nous ne pouvons guère expérimenter à ce sujet avec un bébé, mais il est facile à en tenter l'expérience nous-même. Si « oh » veut dire « bon », et « hein » a le sens de « jour », alors la réponse à « Comment est la soupe ? » ou « Je viens tout de suite » est « oh »; La réponse à « Fait-il nuit ou jour ? » est « hein ». Des réponses encore plus complexes sont possibles: « Qu'est-ce vous voulez manger ? » a pour réponse « oh-oh », et « oh hein » est la réplique à « Je suis là ». Amusant, certes, mais nous pouvons constater tout de suite que chaque « oh » et « hein » constitue une réponse; autrement dit, il est besoin d'une question initiale qui est en dehors du système des « heins » et des « ohs ». Nous n'avons pas assez de flexibilité pour formuler des commentaires.

Bien sur, on peut en ajouter et se donner un plus grand champ d'expression. On choisit, par exemple, les deux sifflants « j » et « s », on les mélange avec deux ou trois voyelles; prenons « i », « u » et « e ». Maintenant nous avons « j-e s-u-i », et il suffit que tout le monde se mette d'accord sur le sens de ces sons pour qu'on ait un sens.

En effet, c'est ainsi qu'une langue se constitue. La langue, c'est un accord entre un grand nombre de gens sur un système de combinaison de sons. Les sons eux-mêmes n'ont pas de rapport avec ce qui est désigné, sans cet accord en commun. La langue est la base de la communication; le langage est le porte-parole des idées.

Voici donc de quoi vous faire réfléchir: est-ce que nous devrions parler de langage informatique, ou de langue informatique? Question pertinente, peut-être...