Le Carnaval en Guadeloupe

Écoute en direct
Sauvegarde sur disque dur
Au besoin, consultez le

Dictionnaire universel francophone en ligne

Le carnaval commence à l'Epiphanie et se termine - particularité guadeloupéenne - le soir du Mercredi des Cendres.

Dès debut janvier vous pourrez, notamment les week-ends, observer des groupes carnavalesques s'entraîner dans les rues, chantant, dansant, faire la quête auprès des passants pour pouvoir achever leurs costumes ... Tous ces préparatifs culmineront dans les derniers jours "gras" précédant le carême, où, du Dimanche au Mercredi, tout travail fait place à la frénésie et la joie populaire. Vous pourrez assister à des concours de beauté, des défilés de chars, des concours de costumes, concours de musique et de chansons, des marathons de danse ...

Les plus grandes manifestations et défilés ont lieu à Pointe-à-Pitre et Basse-Terre, mais les autres villes ne sont pas en reste.

 Dès Dimanche précédent le Mercredi des cendres, la foule costumé envahit les rues, des défilés sont organisés.

C'est l'aboutissement des mois de travail des groupes carnavalesques qui défileront en costumes multicolores, inspirés par un thème différent chaque année, à pied ou avec des chars.

Mardi Gras commence par une levée en pyjama très tôt le matin, suvie de défilés toute la journée et de bals le soir.

Mercredi des Cendres: ce dernier jour de folie voit des diables et diablesses vetus uniquement de noir et blanc envahir les rues. Le soir voit s'approcher la fin du carnaval par "Grand brilé Vaval", l'incinération du roi Carnaval, "Vaval", sous les cris et lamentations de la foule.
La journée s'achève dans des bals populaires, le Ti-Punch coule une dernière fois à flots.

  Le Jeudi de mi-carême, à mi-temps entre le carnaval et Paques, est une journée de répit pendant le carême. Le carnaval reprend vie pour une journée: c'est la journée des diables rouges et noires.


Texte trouvé à: http://www.antilles-info-tourisme.com/guadeloupe/carnaval.htm