CARCASSONNE

Écoute en direct
Sauvegarde sur disque dur
Au besoin, consultez le

Dictionnaire universel francophone en ligne

L'une des plus vieilles villes de la France, Carcassonne se trouve dans le sud-est du pays, entre Toulouse et Montpellier, à une centaine de kilomètres de la frontière espagnole. Elle est divisée en deux parties: la cité et la ville basse.

Des fouilles entreprises au début du vingtième siècle ont mis à jour quelques morceaux de poteries ibériques qui ont permis aux archéologues de dater cette première cité avec beaucoup de précision. La cité existe — ou du moins, une cité a existé — depuis au moins deux mille cinq cents ans à cet endroit stratégiquement bien placé. Mille ans plus tard, lors du cinquième siècle de notre ère, ce sont les Wisigoths, venus de l'Allemagne, qui envahissent le sud de la France et qui captent la cité. Ce sont eux qui, selon les historiens français, édifient le premier mur qui entoure la cité (il existe encore, en partie).

Ce mur a protégé la cité maintes fois contre des attaques. La première est en 509. Clovis Ier, roi des Francs, bat les Wisigoths et ruine leur puissance en Gaule, mais son armée de cinq mille hommes est arrêtée par le mur de la cité. Deux cents ans plus tard c'est au tour des Arabes de tenter leur chance. Venus de l'Espagne, ils s'emparent de la cité après une longue bataille et s'installent pendant vingt-cinq ans, pour être rejetés à nouveau par Pépin le Bref, le père de Charlemagne.

Alors commence le règne de la dynastie des Trencavel dont le chef porte le titre de Viscomte de Carcassonne et de Béziers. C'est la période de prospérité pour la ville, période qui dure jusqu'en 1209. Pourtant, au début du treizième siècle, les Cathares, secte religieux, sont mêlés à l'histoire de la cité et le Pape prêche la croisade pour exterminer l'hérésie. Après un siège de deux semaines, la cité capitule et le viscomte est fait prisonnier. Quelques trente ans plus tard le dernier des Trencavel tente de reprendre sa viscomté, mais, malgré l'aide qui lui est offerte par les faubourgeois, la tentative échoue. Le roi ordonne que les maisons des faubourgeois soient rasées, mais il les pardonne quelques années plus tard et leur permet de revenir à l'endroit d'où ils étaient chassés et de bâtir de nouvelles maisons. Ainsi est créée la ville basse.