CARBONE 14

Écoute en direct
Sauvegarde sur disque dur
Au besoin, consultez le

Dictionnaire universel francophone en ligne

Avez-vous jamais trouvé, lors d'une promenade au bord de la mer ou à la campagne, des cailloux ou des galets renfermant un petit fossile de plante ou de mollusque? La découverte peut être surprenante: un animal marin en haut d'une colline, par exemple. Alors peut-on se rendre compte que l'endroit où l'on se tient debout était, à une époque lointaine, au fond d'une mer. Fait extraordinaire!

La trace que l'on voit n'est évidemment pas la plante elle-même, ou l'animal lui-même. Eux, ils sont décomposés depuis bien longtemps. Ce que l'on voit, c'est plutôt une empreinte moulée dans les substances minérales dans lesquelles la plante ou l'animal a été enseveli lors d'une des nombreuses secousses qui ont accompagné la formation de la terre.

On a aussi trouvé de nombreux objets datant d'il y a très longtemps lors des travaux tels que la construction de barrages ou l'agrandissement des villes, ou encore lors des fouilles aux sites d'anciens monuments. Or, ces découvertes sont toujours intéressantes et nous font rêver à ce qu'était la terre ou la civilisation à ces ères reculées — il y a dix mille ans, ou même dix millions d'années...

Mais, au juste, de quelle date est le petit fossile que l'on tient à la main? Est-ce que la plante date de cent mille ans? Ce petit animal, date-t-il de mille milléniums? C'était relativement facile de définir des grandes époques. Ainsi parle-t-on d'âge Paléolithique (du grec paléo, vieux, et lithique, en pierre), âge Néolithique et âge du fer. Ceci donne les grandes lignes du passé mais pas de date précise.

C'est un certain Professeur Libby qui a pu démontrer un moyen pour calculer, avec une grande exactitude, l'âge de ces objets. Il y a, dans l'atmosphère, un gaz appelé gaz carbonique. Alors, tout être vivant respire, absorbant ce gaz durant sa vie, s'imprégnant d'un isotope du carbone appelé carbone 14, ou C14, un élément radioactif. Au moment de sa mort, la respiration cesse et il n'y a plus d'échange de gaz avec l'atmosphère. La radioactivité du carbone 14 qui entre ainsi dans le corps pendant la vie, commence maintenant à diminuer, et ce de façon régulière et continue. Le professeur Libby a calculé que la moitié du carbone 14 dans un corps donné, désintégrera dans une période de cinq mille deux cent soixante-huit ans; autrement dit, après dix mille cinq cent quarante ans il ne restera qu'un quart du carbone 14 initial, et ainsi de suite.

Il y a une limite pour ce système, bien sûr. Après cinquante-deux mille ans il ne reste qu'un millième de la quantité initiale de carbone 14 — insuffisant pour tester et calculer. Mais là, il existe d'autres moyens...