La marchande de cacahuètes (ou d'arachides)

Écoute en direct
Sauvegarde sur disque dur
Au besoin, consultez le

Dictionnaire universel francophone en ligne

L'une des principales cultures du Sénégal est l'arachide. Elle est utilisée pour la fabrication de l'huile, du savon. Elle entre dans la préparation des plats sous forme de pâte, de poudre ou telle quelle.

C'est aussi une gourmandise très appréciée et que l'on trouve partout dans les rues (grillées, sous forme de pralines entourées de sucre caramélisé ou de nougats).

Les arachides sont grillées sur place ; pour cela, la marchande utilise un fourneau à charbon (fourneau malgache), sur lequel elle pose un récipient à fond bombé rempli de sable propre et tamisé. Elle fait tremper les arachides dans de l'eau salée, puis elle les enfouit dans le sable chaud. Quand les arachides sont croquantes, elle les tamise avec une écumoire. Elle les vend en utilisant des pots-mesures : boîte de thon ou verre à thé.

Les enfants peuvent facilement en acheter dès qu'ils ont une petite pièce de monnaie. Ils sont typiquement sans chaussures, les vêtements trop petits mais protégés de tous les maux et surtout du "mauvais oeil" par une ceinture de gris-gris (amulettes).

La marchande porte un débardeur, un boubou, un mouchoir de tête et un pagne tissé fait de plusieurs bandes d'environ 20 cm de large, cousues entre elles.