La petite histoire du baiser

Écoute en direct
Sauvegarde sur disque dur
Au besoin, consultez le

Dictionnaire universel francophone en ligne

Sorte de trait d'union entre le coeur et le corps, le baiser ne laisse personne indifférent. Bref ou prolongé, le baiser n'a pas fini de nous faire jaser !

Savais-tu que si tu additionnes tous les bisous que t'ont donnés tes parents durant ton enfance, les becs de la parenté ainsi que les bécots donnés à ton ourson, tu auras reçu ou donné au moins 10 000 baisers avant tes dix ans! OUF! Tu peux ajouter environ 6000 baisers à ce nombre si tu sors avec quelqu'un depuis environ un an.

Baiser d'où viens-tu?

L'origine du baiser n'a rien à voir avec l'amour charnel; on l'attribue plutôt à la relation mère-enfant. En effet, on prétend que bien des années avant les pots de bébés, les mères mâchaient la nourriture pour ensuite l'introduire directement entre les lèvres de leur bébé. Pas très appétissant, n'est-ce pas? Pourtant, notre espèce aurait pratiqué cette méthode pendant plus d'un million d'années. Une autre théorie a été avancée: à l'âge de pierre, on léchait le visage de ses pairs pour satisfaire ses besoins en sel. Qui a raison? Qui a tort?

Sur le nez ou sur la bouche?

Selon l'endroit du globe où l'on se trouve, le baiser n'est pas pratiqué pareil ni pour les mêmes raisons. En Orient, pour se saluer, les hommes s'embrassent et se donnent l'accolade. En France, 1 ou 2 bizous ne suffisent pas: on en donne parfois 4 ! En Amérique, 2 amoureux n'hésitent pas à échanger un «french kiss» dans des endroits publics. En Asie, un tel spectacle est impensable. Les Japonais, eux, trouvent notre façon d'embrasser barbare et cannibale. Pour les Chinois, le baiser sert carrément de préludes sexuels. Le baiser esquimau, ça te dit quelque chose ? C'est un baiser nez à nez. Enfin, la plupart des tribus africaines évitent les contacts bucaux par peur d'avaler l'âme de leur partenaire par l'haleine. Quant au pape, il embrasse le sol des pays qu'il visite.


REMÈDES ET EXERCICES ?

Eh oui ! Le baiser aide à la digestion et il serait un excellent exercice. Embrasser pendant une minute permet de brûler autant de calories qu'une course de 500 mètres. En plus, il serait un excellent remède. Il est prouvé que les bactéries échangées entraîne la formation d'enzymes qui se transforment en antibiotiques naturels. La salive de l'autre nous immunise donc pour plusieurs heures!

Devant tant de bienfaits, on s'interroge. Pourquoi ne pas s'embrasser aussi souvent que possible ? Parce que, comme dans toute bonne chose, on peut tomber dans l'abus!


Texte trouvé à: http://cyberpresse.crdp-poitiers.cndp.fr/num5/lebaiser.htm